Principe du Bloc Automatique. 

Cette page a pour but d'expliquer aux non initiés ce qu'est le Block Automatique, dans son principe, pour un chemin de fer bien réel.


bl00.gif/RP

La voie est divisée en CANTONS, dont la longueur est au moins égale à la distance nécessaire au train le plus rapide pour s'arrêter sur la longueur du canton.
Les cantons sont matérialisés sur le terrain par des signaux de block qui, à voie libre, présentent un feu VERT, et à voie occupée un feu ROUGE, ce feu rouge étant toujours précédé d'un feu JAUNE d'avertissement..
( On dit que chaque signal 'protège' le canton qui suit. )
Les deux files de rails sont isolées électriquement l'une de l'autre, et chaque file de rail est isolée de la file du canton précédent ou/et du canton suivant par un joint isolant
C'est entre ces joints isolants que se situe le circuit de voie proprement dit.
A l'extrémité aval, la source d'alimentation, nommée "pile" sur le schéma, et à l'extrémité amont, le "relais" de voie.
A voie libre, le relais reçoit alors l'intégralité de l'alimentation et se maintient en position haute, et par le jeu des contacts 'hauts', (ou contacts 'travail'), permet la présentation du feu vert.


bl2.gif/RP

Lorsque un convoi se trouve en intégralité sur un canton, les deux files de rail sont mises en court-circuit par les essieux, le relais de voie n'est plus alimenté normalement, il "chute", ses contacts se mettent en position 'repos' ou 'basse'.
La conséquence directe est que le signal protégeant le canton occupé se met au rouge, et que par le jeu des divers autres relais, le signal précédent présente un feu jaune d'avertissement.


bl3.gif/RP

Lorsque le convoi est à cheval sur un joint isolant, c'est à dire que comme sur le schéma, une partie du train est sur le canton 4/5, alors que l'autre partie est encore sur 3/4, les deux signaux 4 et 3 présentent le feu rouge.


bl4.gif/RP

Lorsque le train sera entièrement sur le canton 4/5, le signal 4 restera au rouge, le 3 passera au jaune, et le 2 indiquera 'voie libre', vert.


bl6.gif/RP

Si pour une raison quelconque, le 'train bleu' stoppe entre les signaux 4 et 5, et qu'un autre convoi, le 'train rouge' arrive, le conducteur de ce dernier train devra observer l'indication donnée par le signal 3 (jaune=avertissement) et régler la vitesse du train pour l'arrêter avant le signal 4 s'il présente encore le feu rouge.


Pour résumer, c'est le train qui au fur et à mesure de sa progression, signale sa position aux signaux, mais c'est au mécanicien d'un train suiveur de prendre les dispositions en fonction de la couleur du signal qui se présente devant lui.


Il est bien entendu que les quelques explications ci-avant ne sont qu'une description très allégée du block automatique.
La réalité est quelque peu différente et plus complexe.
Et c'est encore bien différent en modélisme ferroviaire.
Je n'ai pas vu sur catalogue de conducteurs de trains à l'échelle HO ou N susceptibles de réagir à l'indication des signaux.
Comment faire alors: un début de réponse à:
L'Espacement des trains en Modélisme.

Retour au sommaire modelisme.

PAGE CREEE le: 18/04/2002.

( UNIQUEMENT si le MENU n'est pas apparent à gauche de l'écran,
cliquez sur cette ligne. )
LIEN COURRIEL dans le MENU.

Modif. le:
wxp6